Défi Confiance 21 : Les inscriptions sont ouvertes. Grand départ : 24 janvier 2022.

La confiance en soi: Une question de persévérance

La persévérance est essentielle au développement notre confiance en soi, qui nécessite un long processus. En effet, ça demande beaucoup plus de temps qu’apprendre à faire du vélo. Eh oui, la confiance en soi s’acquiert par l’expérience. On choisit le domaine dans lequel on veut développer sa confiance en soi, puis on pratique, pratique et pratique encore. C’est un apprentissage.

Se donner le droit à l’erreur

Dans un processus d’apprentissage, c’est normal et prévisible de se tromper. On n’a pas d’expérience, alors c’est correct de manquer son coup avant de réussir. Se tromper. Recommencer. Faire des erreurs. Recommencer. Avoir peur. Recommencer. Composer avec les imprévus. Recommencer. Tout ça fait partie du processus d’apprentissage.

Combien de fois un bébé tombera-t-il avant de marcher correctement? D’innombrables fois. Est-ce qu’il se dit : « Je n’y arriverai pas, j’en ai assez de tomber, j’arrête. » Pas du tout. Il recommence encore et encore jusqu’à ce qu’il réussisse.

Alors, c’est important de ne pas se décourager au moindre obstacle, car sinon, on ne se rendra jamais au bout du chemin.

Résister à la tentation d’abandonner

Que faire si on réalise qu’on a trop peur ou que le défi semble insurmontable? On peut réduire le niveau de difficulté ou trouver un moyen de rendre l’apprentissage plus facile pour avoir un peu moins peur. L’important, c’est de continuer.

Si on réalise qu’on s’est trompé ou que ça n’a pas donné le résultat souhaité, c’est important de ne pas arrêter. À la place, on tire une leçon de cette expérience et on continue.

Pourquoi la persévérance est-elle si importante? Parce que le jour où on abandonne, le muscle commence à s’atrophier.

Voyons un exemple concret…

Disons que tu souhaites développer ta confiance en ta capacité de t’exprimer. Ça fait plusieurs semaines que tu te pratiques et ça va bien. Mais là, tu fais la file à l’épicerie et tu vois quelqu’un dépasser tout le monde. Tu veux dire à ce "charmant humain" de faire la file comme tout le monde… sauf que là, ça sort tout croche. Tu ne dis pas tout ce que tu aurais voulu.

Tu pourrais te dire : « C’est assez, j'arriverai jamais à m'exprimer comme du monde. J'arrête ça là. » Mais si tu arrêtes, non seulement ta capacité à t'exprimer stagnera, mais elle finira aussi par diminuer.

Tu pourrais aussi avoir tellement pratiqué que tu réussis à t'exprimer à ton goût. Là, tu pourrais penser que ce n'est plus nécessaire de te pratiquer. Tu es rendue!

Mais attention. Si tu cesses de te pratiquer, tu perdras tes capacités. Petit à petit.

Morale de cette histoire : il ne faut jamais tenir quelque chose pour acquis et arrêter de se pratiquer. La confiance en soi, c’est comme un muscle. Tant que tu feras des flexions avec des poids et que tu augmenteras la charge, tes biceps se développeront et deviendront plus fort. Mais si tu arrêtes de t’entraîner, ils ne se développeront plus et faibliront petit à petit.

Si on n’arrête d’être en mouvement et de sortir de notre zone de confort, notre vie va rapetisser et ça peut mener à toutes sortes de symptômes, comme l’anxiété et la dépression.

Utiliser des outils pour aider à persévérer

C’est bien beau tout cela, mais concrètement, qu’est-ce qu’on peut faire pour développer sa persévérance? Pour nous aider à continuer même si on a envie d'abandonner?

Voici mes meilleurs outils.

Avoir un complice de développement

Disons que tu t’inscris à un cours de Zumba avec une amie. Eh bien, le soir où ça ne te tentera pas, ton amie va te motiver à y aller avec elle.

De la même façon, la personne qui t’accompagnera sur le chemin de la confiance en soi t’aidera, te motivera, t’encouragera, t’écoutera. Et vice-versa. Vous aurez vos propres objectifs, mais vous pourrez vous soutenir dans votre démarche.

Célébrer ses efforts

N’attends pas d’atteindre tes objectifs pour célébrer. Tes efforts et tes succès, même les plus petits, méritent d’être soulignés. Si, dans une même semaine, tu as réussi à t’exprimer à trois reprises dans des moments où ce n’était pas facile, c’est important de le célébrer.

Ces célébrations te nourriront tout au long de ton chemin vers la confiance en soi et t’aideront à te rendre jusqu’au bout.

Tenir un journal

Écris tes objectifs dans ton journal, tes essais, les leçons que tu tires de tes expériences et les citations qui te stimulent.

Enfin, note la raison qui te pousse à développer ta confiance en soi et, surtout, ce qui arrivera si tu ne le fais pas, si tu abandonnes. C’est très motivant! À lire et relire, particulièrement les jours où tu as le goût de lâcher.

En terminant, sache que des rechutes, tu en vivras probablement 7-8 avant d’atteindre tes objectifs. Mais dis-toi qu’une rechute, c’est une rechute de moins qui te reste à traverser. Elle t’aidera aussi à avancer sur le chemin de la confiance en soi. Utilise-la pour en tirer des leçons, pour te propulser, bouger, avancer.

T'aimerais un outil pour t'aider à bâtir ta confiance en soi? 

Inscris-toi ici pour recevoir ta checklist des 10 obstacles à la confiance en soi. C'est une auto-évaluation. Tu pourras identifier précisément ce qui l'empêche de se développer.  Tu sauras exactement sur quoi mettre tes efforts si tu veux y changer quelque chose.

"Ne pas se donner le droit à l'erreur" et "Abandonner quand ça ne fonctionne pas", ce ne sont que 2 des 10 obstacles possible. 

Découvre les 8 autres en demandant ta liste ici. 

Tu aimes mon approche? Tu aimerais que je t’accompagne sur le chemin de la confiance en soi?

Je t’invite à participer au Défi Confiance 21. 21 jours pour activer ta confiance en soi : une expérience inoubliable!  Si tu veux goûter à ta confiance en moins de 2 à 3 semaines, joins-toi à nous! Clique ici pour en savoir plus.

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.